Un filtre à carburant, ça se recycle ?

Les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à se poser des questions sur l’impact écologique de leurs actions quotidiennes.

Lorsqu’on effectue une vidange ou lorsqu’on change un filtre à huile ou à carburant, on peut se demander quelle est la meilleure manière de recycler des fluides ou des matériaux usagés.

En général, la réponse se trouve au niveau local, car chaque commune possède sa manière de gérer les déchets.

Mais certainement, ces déchets automobiles doivent être à minima amenés dans la déchetterie la plus proche de votre domicile et jamais jetés dans la nature.

Où amener ses déchets automobiles et son filtre à carburant usagé ?

Si vous faites réaliser l’entretien de votre voiture par un professionnel, en garage ou en centre automobile, cette question ne se pose pas, puisqu’ils ont eux-mêmes leur routine de gestion des déchets.

Cependant, si vous effectuez vous-même les remplacements de l’un de vos filtres ou d’une pièce mécanique, vous pouvez vous trouver perdu face à cette question : où jeter mes déchets pour qu’ils soient recyclés ?

Dans une déchetterie de votre commune

Le premier réflexe à avoir est d’effectuer une recherche sur internet ou d’appeler votre mairie afin d’être informé (si vous ne l’êtes pas déjà) des différents modes de recyclage adoptés par votre commune.

On vous dira où vous rendre pour jeter vos vieux filtres.

Certaines localités ont des conteneurs à DDS (déchets diffus spécifiques des ménages) qui correspondent aux filtres à huile et à carburant usagés.

Vous rendre chez un garagiste près de chez vous

Si vous ne trouvez pas réponse à cette interrogation, n’hésitez pas à aller poser la question à un garagiste.

Peut-être vous proposera-t-il de récupérer vos déchets pour les faire suivre dans une recyclerie de son réseau.

Comment sont recyclés les filtres usagés de ma voiture ?

Les filtres sont des pièces d’usure qui permettent à votre voiture de fonctionner en bénéficiant de fluides limpides et purifiés.

Ils emmagasinent beaucoup d’impuretés et lorsqu’ils sont changés, les filtres usagés sont réellement encrassés.

Il est important de savoir qu’ils sont constitués de matériaux extrêmement polluants, d’où la nécessité d’être très consciencieux au moment de les jeter.

Une fois arrivés à la déchetterie, quel est leur parcours ?

  • Vous amenez votre filtre à la déchetterie, au garage ou dans un centre automobile.
  • Ils sont stockés dans des futs étanches.
  • À intervalles réguliers, les déchets sont collectés par de gros camions agréés, qui les mènent dans des centres de traitement des déchets.
  • Les filtres sont égouttés (pour les filtres à huile ou à gasoil) puis triés manuellement en fonction de leurs matériaux.
  • Ils sont ensuite broyés par de grosses machines puis ils passent dans des centrifugeuses qui terminent d’extraire les fluides restants et séparent les différents matériaux, notamment la ferraille et le papier.
  • Les déchets arrivent dans une presse qui termine le processus.
  • Enfin, les déchets sont redirigés vers des centres spécifiques en fonction des matériaux : les métaux partent à la fonderie, l’huile est régénérée et le papier est transformé en énergie.

Comment favoriser le recyclage des pièces automobiles ?

Il est de plus en plus commun que les revendeurs de pièces proposent des « pièces de rechange » (PR), autrement dit, des pièces ayant été recyclées, issues d’un système d’économie circulaire qui prône la réutilisation des pièces plutôt que la production polluante de pièces neuves.

Dans une voiture, différents matériaux sont présents : métaux, plastiques, textiles, etc. Seuls les plastiques ne sont pas recyclables, mais en moyenne, dans une voiture, 82 % des matériaux le sont et peuvent être valorisés par des filières compétentes.

En ce qui concerne les filtres à carburant malheureusement, il est déconseillé de les acheter d’occasion, car vous ne pourrez pas savoir quel est son état réel et il est préférable directement d’installer un filtre neuf.

Si vous souhaitez polluer moins, vous pouvez néanmoins, pour les autres pièces, favoriser les casses et les pièces détachées d’occasion.

Cependant, dans la plupart des casses, vous devrez démonter vous-même la pièce qui vous intéresse, ce qui n’est pas accessible à tous, puisqu’il faudra quelques compétences en mécanique pour réaliser cette action.

Est-ce qu’il existe des filtres à carburant lavables ou réutilisables ?

On peut trouver sur internet le témoignage d’utilisateurs engagés utilisant des systèmes nettoyables, mais rien ne prouve qu’ils sont efficaces et les constructeurs ne recommandent absolument pas ce mode de filtrage du carburant.

Dans l’univers des motos et des bateaux, il semble que les filtres à carburant lavables soient davantage démocratisés.

Quelles sont les caractéristiques d’un garage écoresponsable ?

Certains garages et centres automobiles souhaitent favoriser l’écologie, favoriser au maximum le recyclage des déchets et l’utilisation de produits non nocifs pour l’environnement.

Quelles sont leurs actions ?

  • Ils travaillent en partenariat avec les filières de recyclage locales (pour les huiles, les batteries, pneus, etc.

). Dans un garage, 90 % des déchets ont la possibilité d’être recyclés.

  • Ils vendent des pièces d’occasion et réutilisent des pièces encore utiles dès que c’est possible.
  • Ils créent des ateliers écoresponsables : ils ne laissent pas les appareils branchés ou en veille, réduisent l’usage du papier, etc.
  • La gestion des eaux usées souillées avec des matériaux polluants est valorisée : il faut en effet absolument mettre en place un système de récolte de ces eaux qui sont nocives pour l’environnement.
  • L’utilisation de produits d’entretien enzymatiques est favorisée : les détergents polluent et sont néfastes.
  • Ils installent un système de captage des fumées dans l’enceinte du garage avec une buse d’aspiration. Ceci limite la pollution de l’air et les problèmes de santé chez les employés du garage.